Le krach du marché immobilier est devenu un lointain souvenir, et les prix des logements semblent à nouveau de plus en plus intéressants. Cette facilité d’accession au marché d’investissement immobilier a aidé à attirer de nouveaux investisseurs qui cherchent à faire de l’immobilier une partie de leur portefeuille d’investissement. Bien que la sélection d’un grand immeuble de placement soit déjà assez difficile en soi, une fois que vous avez trouvé la maison ou l’appartement parfait, comment procédez-vous pour le financer? Un peu de créativité et de préparation peuvent mettre le financement à la portée de nombreux investisseurs immobiliers. Voici quelques conseils qui vous permettent de financer en toute facilité votre investissement immobilier.

Faites un acompte non négligeable

Étant donné que l’assurance hypothécaire vous permet d’accéder facilement à une propriété, elle ne couvre pas les immeubles de placement, vous devrez généralement verser au moins 20% pour garantir le financement traditionnel d’un prêteur. Si vous pouvez miser sur une garantie de 25%, vous pourriez bénéficier d’un taux d’intérêt encore meilleur. Un acompte plus important vous donne plus d’avantages auprès de la banque et offre également à la banque une plus grande sécurité afin de sécuriser son emprunt. Si vous ne disposez pas de l’acompte, vous pouvez essayer d’obtenir une deuxième hypothèque sur la propriété, mais ce sera probablement une lutte difficile.

Opter pour un crédit immobilier pour réduire vos impôts

Les propriétaires auront la possibilité de réduire les intérêts de leur emprunt sur leurs loyers en déclarant ceux-ci aux impôts. En fonction du régime fiscal que vous choisissez, vous aurez le choix entre plusieurs déductions qu’il s’agissait d’une location vide qui vous permet de bénéficie d’une fiscalité des revenus fonciers ou aussi d’une location meublée qui vous donne la possibilité d’avoir une fiscalité des bénéfices industriels et commerciaux appelée aussi BIC. Un crédit immobilier vous permet de déduire vos impôts de différentes façons en misant sur différentes sortes de location :

  • La déduction des intérêts d’emprunt en location vide : Avec ce type de location, vous pouvez déduire vos intérêts d’emprunt liés à vos revenus fonciers. Une fois en baisse, vous pouvez optimiser votre fiscalité.
  • La déduction des intérêts d’emprunt en optant pour une location meublée : Si vous choisissez le régime réel, vous bénéficiez d’une déduction des intérêts d’emprunt de vos recettes locatives. En optant le régime forfaitaire, vous n’aurez pas une déduction des intérêts, mais d’un abattement forfaitaire privilégié de 50% appliquée directement sur vos recettes

Refinancement des retraits ou financement bannière cash out.

Sur une résidence principale ou secondaire, un refinancement Cash-Out est utilisé lorsque le prêteur utilise une propriété existante (résidence principale ou secondaire) que vous possédez en garantie du prêt. Ce processus est identique à la demande d’un prêt hypothécaire régulier, il faut donc environ 30 à 45 jours pour terminer. En règle générale, vous pouvez emprunter jusqu’à 80% de la valeur de votre maison sans problème. Un refinancement de retrait permet de rembourser toute dette existante sur la propriété, puis crée une nouvelle hypothèque.