Lorsque l’on vit dans une copropriété, les travaux sur les parties communes incombent à tous les résidents en fonction de leurs tantièmes. Ils sont dans l’obligation de participer à toutes les charges qui sont liées à la conservation de l’immeuble et même à l’entretien et à l’administration des parties communes. Les travaux de toiture en copropriété entrent dans cette catégorie.

Des règles très spécifiques

Au sein d’une copropriété, chaque résident détient des droits sur les parties privatives et les parties communes, mais aussi des obligations. Il y a toutes sortes de travaux, ceux d’entretien concernent le toit, les escaliers, l’entrée, les paliers. Les travaux d’améliorations affectent le confort de l’immeuble, le ravalement de façade, de l’ascenseur. Les travaux urgents portent sur les réparations des canalisations, des chaudières, des fuites d’eau provenant du toit. Les travaux d’isolation de la toiture incombent aux copropriétaires et au syndic. La toiture est en première ligne dans la conservation et l’étanchéité de l’immeuble en copropriété.

Sa transformation obéit à des règles strictes

La toiture comprend la charpente et la couverture du bâtiment. Elle inclut aussi l’isolation plus ou moins performante. La réfection de la toiture peut aller de travaux superficiels à une véritable rénovation. La toiture est forcément une partie commune, c’est donc au syndic d’exécuter les travaux. Pour tous les travaux de rénovation, l’aval des copropriétaires est indispensable et doit être obtenu en assemblée générale. Le syndic doit présenter trois devis et les résidents procèdent ensuite au vote. 

Lorsque la toiture est endommagée, qu’elle peut provoquer de fortes fuites, on est alors en situation d’urgence. Le syndic est alors autorisé à exécuter les travaux immédiatement sans attendre l’avis des copropriétaires en assemblée. Ceux qui ne peuvent pas payer peuvent prétendre à des aides, éco prêt, chèque énergie, TVA à prix réduit. Pour éviter les gros travaux, il est important que la toiture soit régulièrement entretenue.