Pour votre plus grand confort et pour se conformer à la loi, vous envisagez de faire des travaux de rénovation pour cette année. Avec un budget serré en revanche, vous n’êtes pas sûr de pouvoir réaliser votre rêve. Sans que vous ne le sachiez pas, vos travaux sont sans doute éligibles à certaines aides de l’État. Pour mieux vous aider, découvrez ce que vous pouvez obtenir de l’État.

Travaux de rénovation : optimiser votre budget en 2019 grâce à 3 aides

Vous aimeriez bien revoir l’isolation de vos combles, appliquer une nouvelle couche d’isolant avec un parking sur la toiture ou encore effectuer un diagnostic de performance énergétique (DPE) pour votre lieu d’habitation, vous pouvez compter aux aides de l’État. Pour améliorer votre quotidien, il existe un bon nombre de travaux, qui pourront également diminuer votre charge étant donné que les travaux réduiront votre consommation énergétique. Il est important de préciser que la plupart des aides sont cumulables avec la TVA à taux réduit et la prime énergie. Parmi celles dont vous pourriez profiter pour cette année, il y a le CITE, l’ANAH et l’Eco-prêt à taux zéro.

Le CITE offre une prise en charge de 30 % des coûts

Le CITE est connu plus précisément comme un crédit d’impôt. Il prend en charge 30 % des coûts et vise principalement à assurer des chantiers de rénovation énergétique. En janvier 2020, il  sera transformé en prime, mais en attendant, même si cette aide est prolongée d’une année supplémentaire, elle a connu certaines modifications. Parmi la liste des travaux éligibles, on ne retrouve plus le chauffage au fioul. En revanche, elle est devenue plus accessible aux personnes aux revenus plus modestes, de quoi à permettre à de nombreux foyers de penser à faire des travaux d’isolation.

Les aides de l’ANAH : un budget de 110 millions d’euros

L’Agence Nationale pour l’Habitat ou l’ANAH dispose d’un budget de 110 millions d’euros qui est reconduit pour cette année. Cela implique le fait que tout propriétaire de maison peut bénéficier des aides pour les travaux de rénovation énergétique, mais sous conditions de ressources, et ce tout au long de l’année. Il est obligatoire toutefois que les travaux soient réalisés par un professionnel RGE. Pour faire le point sur les aides de l’ANAH pour les travaux de votre logement, vous pouvez trouver la liste auprès des responsables.

L’Eco-prêt à taux zéro : éligibilité pour les logements de plus de deux ans

La grande nouvelle, on apprend que le prêt spécifique l’Eco-prêt à taux zéro est reconduit jusqu’en 2021. Toutefois, cette aide est proposée sous une forme simplifiée et renforcée. Elle permet en effet de financer des travaux de rénovation énergétique à taux zéro afin de permettre aux foyers de favoriser la diminution de consommation énergétique de leurs logements. Pour cette année, les logements de plus de deux ans deviendront éligibles et les travaux d’isolation des planchers bas y seront  également inclus.