Il peut arriver que vous rencontriez des difficultés financières à divers moments de votre vie. Il est alors nécessaire d’avoir un fond pour les traverser. Si vous n’y aviez jamais songé, la possibilité de vendre votre bien immobilier à réméré pourrait être une bonne idée. C’est une option qui vous offre une possibilité de rachat lorsque vous serez revenu au meilleur de vos finances. Trouver ci-dessous quelques explications sur le fonctionnement de ce dispositif.

Comprendre le principe de la vente à réméré

La vente à réméré repose sur le principe suivant : le vendeur disposant d’un bien immobilier cède la propriété de celui-ci à un tiers duquel il reçoit en contrepartie une somme d’argent donnée et ils établissent ensemble que pour une période allant de 6 mois à 5 ans le propriétaire initial conserve la possibilité de racheter son bien. Ce type de vente se conclut par-devant notaire. Le notaire va jouer le rôle de conseiller pour le vendeur et il rédigera également l’acte. L’acheteur peut être trouvé de particulier à particulier, mais vous pouvez également faire recours à une agence immobilière. En effet, certaines d’entre elles sont effectivement spécialisées dans ce type de transaction. Avoir recours à cette agence immobilière pour faciliter votre recherche d’acquéreur est la solution à adopter. 

Connaitre les étapes de la vente à réméré

Le vendeur va commencer par faire établir une estimation de son bien. C’est cette estimation qui lui permettra de déterminer convenablement le prix de vente ainsi que le prix de rachat le moment venu. Sur le plan financier, ce dispositif est très avantageux. La recherche de l’acquéreur se fera personnellement ou par le biais d’une agence et lorsque celui-ci sera trouvé la durée de l’opération sera définie de commun accord. Pour toute cette durée, le propriétaire vendeur devient locataire du bien tandis que l’acheteur est considéré comme le nouveau propriétaire. Le propriétaire vendeur est tenu de verser une indemnité d’occupation à fréquence mensuelle au nouveau propriétaire.